Lac-Mégantic: l'histoire d'un travailleur


Il y a déjà dix mois survenait la tragédie du Lac-Mégantic. Depuis le 6 juillet dernier, 42 corps ont été retirés des ruines de la ville et cinq autres manquent toujours à l'appel1. 47 victimes, mais combien de coupables ?

Les coupables ne pouvaient pas être les gestionnaires de la Montréal Maine and Atlantic (MMA), qui faisaient du lobbying agressif auprès des élu-e-s depuis des années pour empêcher l'interdiction des wagons DOT-111, qu'on savait dangereux2. La MMA était honnête, et si elle avait pu obtenir un passe-droit pour faire passer des substances dangereuses sur une ligne en désuétude, ce n'est qu'avec un accord en bonne et due forme avec les élu-e-s fédéraux3. Et la MMA n'était pas coupable lorsqu'elle choisissait de ne pas écouter ses propres travailleuses et travailleurs, qui s'inquiétaient de la sécurité dans l’éventualité où l'unique conductrice ou conducteur du train tomberait malade4.

Les coupables ne pouvaient pas être les élu-e-s fédéraux, qui avaient choisi d'ignorer les avertissements de leurs propres fonctionnaires qui disaient que l'état des rails sur la ligne de la MMA était problématique et dénonçaient le fait que la MMA faisait rouler ses trains avec un-e seul-e employé-e5.

Les coupables ne pouvaient pas être les gestionnaires du Canadien National (CN), qui avaient sous-contracté la ligne obsolète à la MMA afin de ne pas avoir à payer en cas d'accident. Cela ne pouvait pas être non plus les gestionnaires de RailWorld, qui se donnaient des dividendes et des bonus faramineux afin de s'assurer que la caisse de la MMA serait vide en cas d'accident6.

Alors qui est le coupable ? RailWorld et la MMA ont trouvé leur coupable. Il s'agit de Tom Harding, un honnête travailleur employé par l’entreprise depuis plusieurs années et qui a eu le malheur de conduire le train ce soir-là. Ce Tom Harding que ses collègues décrivent comme « un très bon conducteur, un des meilleurs dans son domaine»7. Ce Tom Harding qui a couru au milieu de la ville en flammes pour sortir les wagons intacts, aidé en cela par d'autres travailleurs locaux, au péril de sa vie.

C'est lui l’unique coupable, au point où son employeur affirme que « des charges criminelles pourraient être portées contre lui »8. Son employeur l'accuse de ne pas avoir serré suffisamment de freins. Effectivement, au lieu de suivre la consigne canadienne en la matière (40 % des freins actionnés), le conducteur Tom Harding a suivi ... les recommandations de la MMA elle-même (20 % des freins actionnés)9.

Jarod Briggs, ancien conducteur pour la MMA, explique bien la nature du problème : « Si tu as deux personnes qui regardent, tu peux voir une erreur. Mais c'était toujours couper, couper, couper.10» C'est la réalité des travailleurs et travailleuses du XXIe siècle. Peu importe les manigances de tes gestionnaires et de tes élu-e-s, tout le risque t'appartient, pauvre travailleuse, pauvre travailleur, et sois prêt-e à en assumer les conséquences.

En ce moment, Tom Harding fait face à des procédures judiciaires complexes qui lui ont déjà coûté plus de 10 000 $11. Le tout sans soutien financier en dehors de celui de collègues et citoyen-ne-s. Pendant ce temps, la MMA bénéficie d'une amnistie pénale complète, accordée par le gouvernement canadien aux entreprises ferroviaires.

Pire, les gouvernements ont investi de fortes sommes pour la reconstruction, mais évidemment, la majorité des fonds sont destinés à la relance économique12. On ajoute l'insulte à l'injure : le gouvernement récompense les entreprises privées, alors que cette même logique capitaliste, prônant la primauté du profit sur la responsabilité sociale et environnementale, est la cause même du désastre.

En fin de compte, le terme catastrophe porte à confusion. Une catastrophe est un accident, un événement imprévisible. Ce qui s'est passé à Lac-Mégantic n'est pas un accident, c'était un événement programmé, prévisible13. C'est 47 meurtres.

Où sont donc les coupables ?

Le 7 janvier 2014, le train passant normalement à Lac-Mégantic a traversé le petit village de Plaster Rock, au Nouveau-Brunswick14. Même train, mêmes wagons, mêmes matières dangereuses, mêmes résultats : 17 wagons ont déraillé et explosé, manquant de peu de détruire le village lui-même.

Quelle travailleuse, quel travailleur sera déclaré-e coupable de cet accident ? Et vous, serez-vous le prochain coupable, ou la prochaine victime ?


1http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2013/08/01/002-lac-megantic...
2http://www.pressherald.com/news/Obama-administration-delays-oil-train-sa...
3http://www.montrealgazette.com/news/Railways+have+been+lobbying+against+...
4http://www.thestar.com/news/canada/2013/07/10/lac_megantic_explosion_mma...
5http://bangordailynews.com/2013/07/17/news/penobscot/railroad-union-nego...
6http://www.lapresse.ca/actualites/dossiers/tragedie-a-lac-megantic/20130...
7http://www.thestar.com/news/canada/2013/07/10/lac_megantic_explosion_mma...
8http://www.tomhardingdefensefund.com/harding-s-bio.html
9http://www.theglobeandmail.com/news/national/quebec-crash-puts-hand-brak...
10http://www.thestar.com/news/canada/2013/07/10/lac_megantic_explosion_mma...
11http://www.tomhardingdefensefund.com/harding-s-bio.html
12http://www.ledevoir.com/politique/canada/394561/ottawa-annonce-la-repart...
13http://www.thestar.com/news/canada/2013/07/08/lacmegantics_tragedy_is_a_...
14http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/industry-news/energy-a...

Abécédaire anticapitaliste

Après CISM pendant plus d'un an, le comité agitprop de la CLAC sévit maintenant sur les ondes de CKUT à l'Émission Off The Hour un vendredi par mois. La chronique est basée sur la formule d'un abécédaire: une lettre, un mot, une tirade. Ça ne se passe pas dans l'ordre alphabétique, mais selon l'actualité. D comme dénoncer, C comme crosse ou crosseurs. Bonne écoute!



Les idées et la révolte se partagent

DIRA - Bibliothèque anarchiste - 2035 Boulevard St-Laurent Montréal dira @ riseup.net

Disclaimer notice: The host and administrators of this site, as well as the owner of both clac2010.net and clac-montreal.net domain names, in no way encourage illegal activity. The content of this site is compiled strictly for informative purposes. - April 28th, 2010 -

Avis de non-responsabilité : L'hébergeur et les administrateurs de ce site, ainsi que le propriétaire des noms de domaine clac2010.net et clac-montreal.net, n'encouragent personne à commettre des actes illégaux. Le contenu de ce site est compilé strictement à titre informatif. - 28 avril 2010 -

Connexion utilisateur