Manifestation de solidarité avec les Wet'suwet'en #AllOutForWedzinKwa

Le 27 novembre, à 14h, au coin Dorchester/Greene (métro Atwater), la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) appelle à une manifestation en solidarité avec le peuple Wet'suwet'en de Colombie-Britannique, qui combat l'état colonial canadien.

Depuis des années, le peuple Wet'suwet'en combat la construction d'un pipeline de gaz naturel par Coastal Gaz Link (CGL), une compagnie appartenant à TransCanada Energy, connue par ici pour avoir tenté la construction du pipeline Énergie Est au soi-disant Saguenay.

CGL tente de construire un pipeline pour acheminer du gaz de schiste provenant de l'Alberta, gaz obtenu par fracturation hydraulique. Ce pipeline traverse le Yintah, territoire ancestral du peuple Wet'suwet'en, territoire qui n'a jamais été cédé à l'État colonial canadien. Malgré un refus catégorique de tou.te.s les chef.fe.s héréditaires Wet'suwet'en, la GRC s'est introduite dans le territoire en janvier 2019 pour y mener des raids ayant conduit à de nombreuses arrestations violentes de land defenders pour forcer la construction du pipeline.

Le combat actuel porte sur une partie de la rivière Wedzin Kwa. La Wedzin Kwa, qui signifie "rivière bleu et verte" dans la langue Witsuwitʼen, voit ses eaux s'écouler des glaciers des montagnes rocheuses avant de se verser dans d'autres rivières et d'atteindre finalement l'océan Pacifique. Elle est formée d'une eau pure, riche en frayères à saumons, essentielle pour la vie de la région en général, et du peuple Wet'suwet'en en particulier, qui y habite depuis des millénaires.

La Wedzin Kwa est présentement menacée, car CGL planifie de faire passer son pipeline sous cette rivière. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, en cas de fuite, le gaz qui s'échapperait du pipeline ne remonterait pas simplement à la surface de l'eau : une partie du gaz se dilue dans l'eau ce qui, même à faible dose, pourrait être une catastrophe pour les poissons et autres formes de vie de la rivière. Une fuite mineure sous la rivière serait suffisante pour mettre en danger de manière permanente la survie du peuple Wet'suwet'en en anéantissant la population de saumon qui remonte la rivière depuis toujours.

C'est pourquoi plusieurs clans du peuple Wet'suwet'en ont construit des points de contrôle ("checkpoints") sur le territoire afin de bloquer le passage des véhicules de CGL. En 2020, ces clans ont appelé la population canadienne à réagir et à bloquer l'économie afin de convaincre le gouvernement d'ordonner le retrait la GRC de leur territoire. Cet appel a pris le nom de #ShutdownCanada. Suite à cet appel, des blocages ont eu lieu d'un bout à l'autre du soi-disant Canada, à l'initiative de communautés autochtones et allochtones.

Ces même clans appellent à un nouveau #ShutdownCanada2021, car les efforts de CGL reprennent de plus belle, supportés par la répression de la GRC. La GRC a démantelé plusieurs camps et points de contrôle autour de la Wedzin Kwa dans le but de permettre à CGL de poursuivre ses travaux.

C'est pourquoi en tant que collectif composé d'allochtones, nous avons pris l'initiative d'organiser une manifestation de solidarité avec le peuple Wet'suwet'en. Il ne faut pas oublier que lorsque nous bloquons les projets écocides qui passent près de nous, comme Énergie Est, ceux-ci tentent de s'installer plus loin, ce qui tombe bien souvent en territoire autochtone. Continuer la lutte lorsque celle-ci se déplace en-dehors de nos régions est essentiel !

Évidemment, cette lutte contre CGL vise à empêcher l'aggravement de la crise climatique mondiale, aggravement incontournable si l'extraction du gaz naturel par fracking se poursuit massivement en Alberta. Mais cette lutte vise surtout à reconnaître le droit aux peuples autochtones à décider ce qui peut ou ne peut pas avoir lieu sur leur propre territoire. Il ne peut pas y avoir de réconciliation avec les peuples autochtones si la GRC peut entrer impunément dans leurs territoires et si les décisions prises par l'État colonial canadien peuvent être imposées par la force ! Même à 4500 kilomètres d'ici, nous pouvons faire pression sur le projet de CGL. Ce projet tire son financement de nombreuses banques, plus crasses les une que les autres, mais particulièrement de la Banque royale du Canada (RBC) qui finance à coup de millions l'exploitation coloniale du territoire. Par ailleurs, la réalisation de ce projet serait impensable sans l'étroite collaboration entre la violente GRC et les compagnies pétrolières. Ces banques et organes policiers ont de nombreuses infrastructures partout au Canada ... Manifestons-leur notre colère !

Le territoire appartient aux personnes qui y habitent, et non aux sales capitalistes qui imposent leurs projets par la force ! Dehors GRC et CGL ! On se voit dans la rue !

FUCK CGL, FUCK RBC, FUCK GRC ! SHUT DOWN CANADA !

#AllOutForWedzinKwa

#AllOutForWetsuweten

#ShutShitDown

Pour plus d'informations :

Pétition de Divest McGill

Le collectif Divest Mcgill, formé d'étudiantEs de l'université McGill, ont lancé une pétition dénonçant les investissement de l'université dans TC Energy, la compagnie mère de Coastal GasLink (CGL). Que vous signiez ou non la pétition, nous croyons qu'il est important de connaître et de diffuser les noms des organisations qui financent des projets comme CGL : https://www.change.org/p/mcgill-university-immediate-action-to-support-the-wet-suwet-en

Matériel de mobilisation :

Cet autre matériel n'a pas été réalisé par la CLAC mais on le trouve très beau (diffusé avec l'autorisation de l'auteurE) :

Endossements en date du 24 novembre 2021

Les groupes suivants endossent l'appel de la manifestation (en ordre alphabétique) :

  1. ADEESE (Association des étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM),
  2. AFEA (Association facultaire étudiante des arts de l'UQAM),
  3. AFESH (Association facultaire des étudiante des sciences humaines de l'UQAM),
  4. Archives révolutionnaires,
  5. Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES),
  6. Collectif Mashk Assi,
  7. Collectif opposé à la brutalité policière (COBP),
  8. Comité citoyen de Milton Park / Milton Parc Citizen’s Committee,
  9. DIRA (bibliothèque anarchiste),
  10. Divest McGill,
  11. Extinction Rébellion Québec (XRQC),
  12. GRIP-UQAM,
  13. IWW Montréal,
  14. Mobilisation Matawinie,
  15. Montréal Antifasciste,
  16. Ni Québec, ni Canada : Projet anticolonial,
  17. Palestinian Youth Movement,
  18. Projet d'accompagnement solidarité Colombie (PASC),
  19. QPIRG Concordia,
  20. Solidarité sans frontières / Solidarity Across Borders,
  21. SOS Territoire.
Date et heure: 
Saturday, 27 November, 2021 - 14:00

Languages

Le verger au complet!

La Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) produit une série de podcasts sous forme d'entrevues nommée Le Verger au complet qui vise la diffusion d’informations relatives à l’abolition de la police et des prisons et à la justice, en abordant des thématiques telles que l'emprisonnement des migrant.e.s, la criminalisation de la dissidence et la justice transformatrice.

Alors que les discours libéraux présentent les violences policières comme l'affaire de quelques pommes pourries dans le panier nous proposons plutôt une analyse critique de la police et des institutions punitives: on ne réforme pas un système pourri, on l’abolit! Attaquons-nous au verger au complet!



Les idées et la révolte se partagent

DIRA - Bibliothèque anarchiste - 2035 Boulevard St-Laurent Montréal dira @ riseup.net

Disclaimer notice: The host and administrators of this site, as well as the owner of both clac2010.net and clac-montreal.net domain names, in no way encourage illegal activity. The content of this site is compiled strictly for informative purposes. - April 28th, 2010 -

Avis de non-responsabilité : L'hébergeur et les administrateurs de ce site, ainsi que le propriétaire des noms de domaine clac2010.net et clac-montreal.net, n'encouragent personne à commettre des actes illégaux. Le contenu de ce site est compilé strictement à titre informatif. - 28 avril 2010 -

User login